Nouvel Accueil Commentaires Le blog Vidéos Livres de référence BD, Séries, Films Contact
 Arts   Insolite   Histoire   WWII   Sionisme-Antisémitisme   Littérature-Fiction   Politique   Société   Santé   Tradition   Humour   Divers 

 
[Articles] - posté par admin le 21/03/2012 - 3685 vues
Glières, Oradour, Auschwitz... demain à Jerusalem !

Une thèse vient mettre à mal la version officielle obligatoire selon laquelle une poignée de maquisards aurait résisté à l'armée allemande.


La bataille des Glières du 26 mars 1944, symbole de la Résistance commémoré chaque année par Nicolas Sarkozy, ne serait-elle qu'une légende créée de toutes pièces ? Cette thèse, soutenue par de nouvelles recherches historiques, suscite la polémique en Haute-Savoie.

"Un des blasons de l'histoire millénaire et héroïque de la nation", a écrit d'elle l'académicien Max Gallo, une "grande et simple histoire", disait l'ancien ministre de la Culture André Malraux, ou simplement la "première bataille de la Résistance", selon le site de l'Association des Glières : le plateau des Glières, que Nicolas Sarkozy visite tous les ans depuis 2007, a une histoire moins simple qu'il n'y paraît, si on en croit le résultat de nouvelles recherches qui suscitent une vive émotion.


Demain à Jerusalem !

Mythe

Au coeur de la polémique se trouve la thèse de Claude Barbier, soutenue en novembre 2011 à La Sorbonne devant un jury de spécialistes de la période, Olivier Wieviorka, Jean-Pierre Azéma, Pascal Ory, Gilles Vergnon et Jean-Marc Berlière. Ce docteur en histoire de 47 ans, qui a eu accès à des archives jusque-là inexploitées, écorne sérieusement la version officielle des événements. "Il n'y a pas eu de bataille à Glières", assène-t-il. "Ce qui est appelé la bataille des Glières le 26 mars 1944, ce sont 2 maquisards tués et un autre blessé lors d'une reconnaissance offensive d'un détachement allemand de 30 à 50 hommes", ajoute-t-il.

L'accrochage n'a d'ailleurs pas lieu sur le plateau lui-même, mais à côté. Et quand les Allemands montent sur le plateau, le lendemain, les maquisards ont fui. Le mythe de la bataille serait né, sur fond de guerre psychologique entre Vichy et la France libre, de deux télégrammes envoyés par un agent des services secrets français "dont le contenu était totalement imaginaire". Repris sur les ondes de Radio Londres, cela donne une bataille de 14 jours durant laquelle 500 Français résistent à 12 000 Allemands. Un "bilan extravagant" qui s'est imposé "parce que Glières offrait une vision valorisante des Français pendant la guerre", dans la droite ligne du "mythe gaulliste d'une France en résistance", estime Claude Barbier.

"Le vocabulaire de Vichy"

Des mots qui ne plaisent pas aux dirigeants de l'Association des Glières, chargée de faire vivre l'héritage du maquis, qui chahutent régulièrement le chercheur au cours de ses conférences. À Annecy, début mars, l'ancien sénateur Jacques Golliet a ainsi dénoncé un travail à l'interprétation "un petit peu biaisée", évoquant "l'état d'esprit" des archives de Vichy dont "il est difficile de se remettre". Le général Jean-René Bachelet, président de l'association, critique, lui, "une démarche de notaire pointilleux et chagrin". "Ergoter autour du mot bataille est assez dérisoire au regard des enjeux", dit-il, accusant Claude Barbier de reprendre le "vocabulaire de Vichy" qui parlait de "légende".

Balayant ces polémiques, Jean-Marc Berlière, professeur émérite à l'université de Bourgogne, prédit au contraire "un extraordinaire tournant historiographique" sur la période. "Pendant 60 ans, on a vécu sur des équations fausses. Grâce à l'ouverture des archives et à une nouvelle génération d'historiens qui ne s'autocensurent plus, on va fortement nuancer et corriger ce qui a été écrit" sur l'Occupation", promet-il. "Petit à petit, un certain nombre d'évènements vont apparaître pour ce qu'ils sont : des mythes, des légendes", assure-t-il.

Source : LePoint.fr

Voir aussi :
- Oradour sur Glane / VIDEO Oradour/Glane, 50 ans de mise en scène
- Auschwitz-Birkenau : soins hospitaliers et activités sportives dans un "camp d'extermination"
- etc... celui qui cherche trouve à l'heure d'Internet, sur l'Aaargh par exemple.

Share |

Commentaires

Moyenne des notes
Julien a écrit:
Extension du constat
"Deuxième guerre mondiale : 67 ans de mise en scène"
21-03-12 18:39
viking a écrit:
Le Citoyen engagé a raison dans son analyse...

Engagé : mot évoquant les grandes heures de la République avec les patriotes réclamant des armes pour courir aux frontières, ou bien, les déboires d'un fils de famille à qui l'on conseillait de se faire oublier en allant s'engager dans les Chasseur d'Afrique à désormais un tout autre sens. Il implique, au premier chef, que l'on est à gauche, et résolument, mais sans qu'il soit besoin de le dire. Ce mot engagé qui fleure bon le militarisme appartient donc au domaine Civil dans lequel il est indispensable pour faire carrière : Journaliste, écrivains, chanteurs, comédiens, peintres, musiciens sont tous engagés dans des luttes Homérique opposant les bons et le méchants

L'engagement paie toujours. Jadis on versait une prime d'engagement au jeune allant se faire tuer pour la patrie. Aujourd'hui un "engagé" reçoit régulièrement le prix de son engagement, même au-delà de sa vie terrestre. S'il atteint quelques renomée, il auras sa plaque " Journaliste engagé"

j'ai vécu dans le coin des Gliéres, suis allé me promener, il y a un monument si vous passer dans le secteur SVP allez y sur place....

Demandez vous comment ?

On put vivre sur place 500 résistants : dormir, boire, manger, se chauffer l'hiver ....

On put se mouvoir 12.000 soldats Allemands, un tel effectif aurait été employé ailleurs a l'époque

Idem pour Ouradour : j'ai mangé dans le village, la, je peux rien écrire : il y a une loi

21-03-12 13:13
L'IROQUOIS a écrit:
Le zyklon-B était dit-on, un anti-poux! ... et un anti-mythe aussi? Grin
21-03-12 12:19
Le citoyen engagé a écrit:
Oui les derniers mythes de la résistance française vont s'effondrer pour bien montrer en tant qu'en dehors de quelques communistes il n'y a pas eu de résistance donc le peuple français est indigne de vivre dans ce monde juif car la matrice de ce monde est juive bien entendu.
21-03-12 12:17
Fred a écrit:
Et relire la shoannanas par la même occasion!
21-03-12 11:34
Page 1 de 1  (5 commentaires)
L'ajout de commentaires a été désactivé pour cette page.



Retour

Taille du texte  A  A  A
Flux RSS
Articles du blog
Médias juifs et non juifs, quels mots, quelle liberté d'expression, quel impact ?Médias juifs et non juifs, quels mots, quelle liberté d'expression, quel impact ?

Henry FORD, fondateur d'un modèle économique heureux (VIDEO)Henry FORD, fondateur d'un modèle économique heureux (VIDEO)

Roger Dommergues sur Hitler - les dix années avant la seconde guerre mondiale (Video)Roger Dommergues sur Hitler - les dix années avant la seconde guerre mondiale (Video)

La dette qu'on rembourse avec la totalité de nos impôts sur le revenu est une escroquerieLa dette qu'on rembourse avec la totalité de nos impôts sur le revenu est une escroquerie

La Tyrannie cachée, les dessous de l'histoire révélés par Benjamin FreedmanLa Tyrannie cachée, les dessous de l'histoire révélés par Benjamin Freedman

Pétain par DegrellePétain par Degrelle

Chamberlain 1939 : Chamberlain 1939 : "C'est l'Amérique et le monde israélite international qui nous ont précipités dans la guerre."

Des tonnes de Vidéos et articles sur Hitler !Des tonnes de Vidéos et articles sur Hitler !

Le chiffre de Six millions dans la presse sioniste depuis les années 1900Le chiffre de Six millions dans la presse sioniste depuis les années 1900

Missing links le document sur le 11 septembre pointant sur israelMissing links le document sur le 11 septembre pointant sur israel

Tous les articles >>>